Le mot du directeur

Le campus de Castelnaudary est un établissement agricole à taille humaine. Grâce à nos ateliers pédagogiques performants, nous formons de futurs professionnels du territoire. Nos apprenants trouvent du travail et l’insertion professionnelle est notre principale fierté. Notre relation avec le monde professionnel est excellente grâce à l’engagement des enseignants et des formateurs et à l’exemplarité de notre exploitation agricole. Nous proposons des formations dans de nombreux domaines, par voie scolaire, par apprentissage, pour les adultes et les entreprises. Venez à notre rencontre et trouvez la formation qui vous correspond.

Le mot du directeur

Le campus de Castelnaudary est un établissement agricole à taille humaine. Grâce à nos ateliers pédagogiques performants, nous formons de futurs professionnels du territoire. Nos apprenants trouvent du travail et l’insertion professionnelle est notre principale fierté. Notre relation avec le monde professionnel est excellente grâce à l’engagement des enseignants et des formateurs et à l’exemplarité de notre exploitation agricole. Nous proposons des formations dans de nombreux domaines, par voie scolaire, par apprentissage, pour les adultes et les entreprises. Venez à notre rencontre et trouvez la formation qui vous correspond.

Histoire

Le campus agricole se situe sur un domaine historique légué par Jean Durand, (1865- 1936), ancien maire de Castelnaudary, député, sénateur qui créa au Parlement le 1er groupe de défense paysanne. Il fut également ministre de l’Agriculture et de l’Instruction Publique.
Jean Durand, qui n’avait pas d’héritier, légua à la ville de Castelnaudary le domaine de St Jean, route de Mazères (actuellement avenue du docteur René Laënnec) ; le domaine a été divisé pour la création d’un collège agricole (aujourd’hui EPL agricole de Castelnaudary) et d’un lycée polyvalent (aujourd’hui lycée Germaine Tillion)
La maison de maître à pans de bois ayant appartenu sous le premier Empire à la famille de Martin Dauch –entré dans l’Histoire comme le député n’ayant pas voté en faveur du Serment du Jeu de Paume, au motif qu’il ne peut jurer d’exécuter des délibérations qui ne sont pas sanctionnées par le roi, est entourée du très beau parc proposé à la visite. La maison à la façade italienne date de la fin du XVIIe et le parc du XVIIIe siècle.

Histoire

Le campus agricole se situe sur un domaine historique légué par Jean Durand, (1865- 1936), ancien maire de Castelnaudary, député, sénateur qui créa au Parlement le 1er groupe de défense paysanne. Il fut également ministre de l’Agriculture et de l’Instruction Publique.
Jean Durand, qui n’avait pas d’héritier, légua à la ville de Castelnaudary le domaine de St Jean, route de Mazères (actuellement avenue du docteur René Laënnec) ; le domaine a été divisé pour la création d’un collège agricole (aujourd’hui EPL agricole de Castelnaudary) et d’un lycée polyvalent (aujourd’hui lycée Germaine Tillion)
La maison de maître à pans de bois ayant appartenu sous le premier Empire à la famille de Martin Dauch –entré dans l’Histoire comme le député n’ayant pas voté en faveur du Serment du Jeu de Paume, au motif qu’il ne peut jurer d’exécuter des délibérations qui ne sont pas sanctionnées par le roi, est entourée du très beau parc proposé à la visite. La maison à la façade italienne date de la fin du XVIIe et le parc du XVIIIe siècle.

NOS valeurs

Les valeurs que nous défendons sont celles de l’enseignement agricole, une pédagogie de terrain donnant du sens à notre enseignement.

Nous défendons également les 5 missions de l’enseignement agricole : la formation, l’animation du territoire, l’insertion scolaire, sociale et professionnelle, l’expérimentation et la recherche appliquée ainsi que la coopération internationale.

NOS valeurs

Les valeurs que nous défendons sont celles de l’enseignement agricole, une pédagogie de terrain donnant du sens à notre enseignement.

Nous défendons également les 5 missions de l’enseignement agricole : la formation, l’animation du territoire, l’insertion scolaire, sociale et professionnelle, l’expérimentation et la recherche appliquée ainsi que la coopération internationale.

LES 5 MISSIONS DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE
LES 5 MISSIONS DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE
1

Assurer une formation générale, technologique et professionnelle initiale (scolaire et apprentissage) et continue

2

Participer à l’animation rurale, qui se concrétise par une ouverture croissante vers l’extérieur grâce aux activités culturelles en externe

3

Contribuer à l’insertion scolaire, sociale et professionnelle des jeunes adultes

4

Contribuer aux activités de développement, d’expérimentation et de recherche appliquée, au travers de l’exploitation agricole ou de l’atelier technologique

5

Participer à des actions de coopération internationale, notamment en favorisant les échanges et l’accueil des élèves, apprentis, étudiants, stagiaires et enseignants

Experts de la formation agricole

L’enseignement agricole est un système éducatif complet qui offre une variété de parcours de formation allant de la 4ème au doctorat.
Nous préparons aux métiers de l’agriculture, des agroéquipements, des aménagements paysagers, du cheval et de l’agroalimentaire.
Nous disposons d’outils professionnels comme l’exploitation agricole en polyculture élevage, le centre équestre, le parc paysager remarquable et un atelier de transformation alimentaire est en construction.
Nous accueillons tout au long de l’année des professionnels et nous sommes en lien étroit avec les élus du territoire, ce qui nous permet de proposer des formations adaptées aux besoins de notre territoire. L’insertion professionnelle est notre fierté et notre devise est « Imaginer les citoyens de demain au service de la terre »

Experts de la formation agricole

L’enseignement agricole est un système éducatif complet qui offre une variété de parcours de formation allant de la 4ème au doctorat.
Nous préparons aux métiers de l’agriculture, des agroéquipements, des aménagements paysagers, du cheval et de l’agroalimentaire.
Nous disposons d’outils professionnels comme l’exploitation agricole en polyculture élevage, le centre équestre, le parc paysager remarquable et un atelier de transformation alimentaire est en construction.
Nous accueillons tout au long de l’année des professionnels et nous sommes en lien étroit avec les élus du territoire, ce qui nous permet de proposer des formations adaptées aux besoins de notre territoire. L’insertion professionnelle est notre fierté et notre devise est « Imaginer les citoyens de demain au service de la terre »

Chiffres clés
400
Apprenants
96%
De réussite
95%
d'insertion professionnelle
NOS DERNIèRES ACTualités
NOS DERNIèRES ACTualités

Les jeudis de la formation au CFPPA – Charlie GUITARD

Charlie Guitard, 31 ans, est apprenti en deuxième année en formation BP Industries Alimentaires au CFA-CFPPA. Cette formation représente une totale reconversion professionnelle puisqu’avant son travail consistait au reconditionnement de boxes internet. Tout a démarré par la découverte du brassage de la bière en amateur dans une association où une connaissance lui a parlé de l’opportunité de signer un contrat d’apprentissage dans une brasserie locale. L’entreprise était trouvée avant même d’avoir la formation. Son entreprise a pu bénéficier des aides exceptionnelles à la signature d’un contrat d’apprentissage encore disponibles jusqu’au 31 décembre (8 000 € accordés si l’apprenti est majeur, et 5 000 s’il est mineur). Très rapidement s’enchaînent les tests d’entrée en formation à Castelnaudary, la signature du contrat et le démarrage en formation. Devenir apprenti lui a permis d’avoir une rémunération tout entreprenant ses études. "Un boulot passion" Charlie explique que son travail en tant qu’apprenti à la Brasserie Artisanale HOPPIC c’est "un boulot passion dans une petite équipe de trois personnes avec des tâches variées : brassage, embouteillage et livraison". Son entreprise fabrique la bière pour les deux bars de la structure et fait également depuis le confinement de la fabrication de bière en bouteilles. Son projet après la formation c’est d’ouvrir un brewpub, c’est-à-dire un bar avec sa brasserie intégrée, autour de la thématique de l’écologie : avec comme objectif de réduire l’utilisation d’eau et la quantité de déchets en utilisant la drêche (déchet lors du brassage) dans d’autres usages. Conscient qu’il s’agit d’un projet ambitieux, la réalisation ne se fera pas avant plusieurs années. Dès son diplôme en poche, Charlie veut travailler tout en voyageant pour découvrir d’autres modes de brassage qui pourraient nourrir son projet.   Après plus d’un an de formation, Charlie explique que la formation suivie dans la filière alimentaire est très généraliste, avec des projets à mener qui font appel à la créativité, une équipe pédagogique qui s’adapte à tous les profils et est à l’écoute. Mais aussi beaucoup de visites : torréfacteur de café, fabrication de moutarde, etc. "On rencontre pleins de gens passionnés", selon ses propres mots. L’agroalimentaire, contrairement aux idées reçues, c’est aussi beaucoup de petites structures familiales qui embauchent, avec des métiers variés et polyvalents. Article ici  

découvrir